News

30 ANS…

30 ANS !!!
Il y a 30 ans aujourd’hui ouvrait le GOLF DU COGNAC
Ce complexe sportif qui fut, au début XXe siècle, une ferme pilote de la famille MARTELL est devenu un golf en 1988 étendu sur plus de 80 hectares.
Et le lieu est rempli d’histoires. Le bâtiment, d’un style architectural anglo-normand, appartenait au départ à un certain Monsieur Delamain, célèbre famille de Jarnac. C’était une ferme dite « pilote ».
Un modèle agricole lancé pendant la révolution industrielle au XIXe siècle, dont l’objectif était de rationaliser le travail agricole avec, notamment, l’arrivée des premières machines.
En 1910, Ernest Fassett Arboin rachète le domaine. Il est négociant pour la maison de cognac Martell. C’est d’ailleurs lui qui lancera ses produits en Amérique et dans les Indes. Marié à une cousine de la reine Victoria, il donnera un « style cottage anglais victorien » au Logis de Bois clair, dépendance de la ferme aujourd’hui privée. L’histoire de cet homme est tout à fait aventureuse. Capturé par des Indiens, il a été tatoué sur tout le corps. Les têtes de serpents inscrites sur ses mains effrayaient les chevaux quand il s’en approchait.
La famille Martell rachètera le domaine en 1950. Le golf appartient désormais à la Ville de Cognac.
Aux portes de Cognac, à une heure à peine de Bordeaux, « le golf du Cognac » campe au cœur des vignobles où l’histoire et la douceur de vivre se fondent dans
la majesté des paysages. Situé sur les bords de la Charente entre Cognac et Jarnac. Long de 6174 mètres, ce superbe 18 trous joue la carte de la variété et aucun de ses trous ne se ressemble. Le parcours alterne ainsi les fairways courts et longs, le terrain plat et quelques reliefs. Assez technique, car exigeant un jeu très complet, ce golf serpente entre les vignes du Cognac et offre de nombreux obstacles d’eau et des bunkers toujours bien sentis. Les débutants y verront de belles perspectives de progression et les chevronnés un certain défi technique.
Dessiné par notre champion français Jean Garaïalde en 1988, il fut inauguré le 28 mai 1988 en présence de :
Francis HARDY Député Maire de Cognac
Pierre Rémy HOUSSIN Président du Conseil Général de la Charente
Maurice VOIRON Maire de Jarnac
Jean-Claude BOISSEAU Maire de Saint Brice
Claude-Roger CARTIER Président de la Fédération Française de Golf
William-Henri COATES Président du Golf du Cognac
Henri HUGUES Préfet de la Charente
Louis FRUCHARD Président du Conseil Régional Poitou-Charentes

Merci à tous les golfeurs et membres du GOLF DU COGNAC pour votre fidélité à ce lieu exceptionnel.

30 years !!
Thirty years ago, the golf du cognac opened.
At the beginning of the 19th century, this sport center was an experimental farm of the Martell family and became a golf course in 1988 with over a 80 hectare surface area.
The area is full of history. The property, with an Anglo-Norman architectural style, belonged to Sir Delamain, a famous family of Jarnac. It was an experimental farm. A farming model launched during the Insdustrial Revolution in the 19th century, which aimed to streamline farm work with the arrival of the first machines.
In 1910, Ernest Fasset Arboin purchased the estate. He was a trader for the House of Martell. In fact, he was the one who launched his products in America and the Indies. Married to a cousin of Queen Victoria, he gave a Victorian English Cottage style to the Logis de Bois Clair, the farm’s outbuilding is nowadays private. The story of this man is completely adventurous. Captured by Indians, he got tattoos all over his body. Snake heads tattooed on his hands frightened the horses as he got closer.
The Martell family purchased the estate in 1950. The golf now belongs to the City of Cognac.
At the gateway of Cognac, only an hour away from Bordeaux, “le golf du Cognac” sits in the heart of vineyards where history and sweet life merge in the majesty of the landscapes. It is located on the banks of the Charente between Cognac and Jarnac. The stunning 18 holes, 6174 meter long, provide a variety of holes. The course alternates short and long holes, mainly flat but some of the holes are uphill/downhill. Quite technical, it requires a good short and long game. This golf course sits in between vineyards of Cognac and offers multiple water hazards and bunkers always located at the right place. Beginners will see great ways of improvement and experienced ones will meet challenges.
Designed by our French champion Jean Garaïalde in 1988, it was opened in May 28th, 1988 in the presence of:
Francis HARDY Deputy Mayor of Cognac
Pierre Rémy HOUSSIN President of the Conseil General of the Charente
Maurice VOIRON Mayor of Jarnac
Jean-Claude BOISSEAU Mayor of Saint Brice
Claude-Roger CARTIER President of the French Golf Federation
William-Henri COATES President of the Golf du Cognac
Henri HUGUES Prefect of the Charente
Louis FRUCHARD President of the Conseil Regional Poitou-Charentes
Thank you to all the golfers and members of the Golf du Cognac for your loyalty to this outstanding place.

GOLF ENTREPRISE

30 années avec l’AS Hennessy
Président de la section Golf de l’AS Hennessy depuis une vingtaine d’année, Philippe Puissant transmet en douceur les rennes à son successeur alors que l’heure de la retraite a sonné. L’occasion de revenir sur tout ce qui a fait le succès de son AS et du golf entreprise.
C’est en 1987 que Philippe Puissant débute le golf. Le rugbyman averti quitte alors tout juste l’ovalie pour découvrir une nouvelle passion. En compagnie de deux amis, il fait ses premiers pas au Golf de Saintes avant, l’année suivante de rejoindre la section golf de son entreprise, Hennessy. « J’avais envie de représenter mon entreprise, raconte-t-il. Et puis, j’ai toujours aimé le sport et la compétition. Quand je me suis mis au golf c’était pour moi naturel de jouer en club et en entreprise où il est sans doute plus facile de débuter. »

Composée de six joueurs, l’équipe se lance en compétition avec l’envie de gagner, mais surtout celle de passer de bons moments dans la convivialité. « À cette époque, le golf n’était pas encore très démocratisé et l’ambiance était parfois un petit peu sérieuse. J’ai amené avec moi une ambiance comparable au rugby, avec des troisièmes mi-temps, de bons moments autour d’un verre. Cette bonne ambiance nous a fédéré. » Et leur a aussi permis de rapidement se faire remarquer… « Quand on arrive en compétition, la plupart des autres équipes ne tardent pas à venir nous voir pour nous dire : “ On espère que vous avez apporté un peu de cognac avec vous ! ” Et comme on en apporte toujours, cela crée un esprit fantastique. Cela permet de rencontrer des personnes, de mieux connaître les gens et aussi de faire découvrir notre produit. » Comme ses collègues et amis, Philippe Puissant est toujours fier de montrer un belle image de son entreprise à travers une AS à son image : faite d’un savant mélange de jeunes et d’anciens, de joueurs confirmés ou débutants, amis toujours avec un goût prononcé pour l’ambiance, la convivialité sans oublier le sportif.
La saveur d’une victoire en équipe En 1998, dix ans après ses débuts à l’AS, Philippe Puissant en prend presque logiquement la présidence. Un rôle qu’il occupe toujours depuis, même si la passation de pouvoir est désormais en cours. Retraité depuis le 1er janvier dernier, le Président transmets doucement les rennes de l’AS à son ami Frédéric Churlaud. L’occasion de revenir sur les moments qui ont marqué ses années de golf en entreprise. Ils remontent aux débuts de la section, avec une victoire inattendue lors de la Coupe de France 1988 à Albi. « C’était notre première phase finale et on l’a gagnée, se souvient-il. On était les inconnus, quatre ou cinq copains en pleine progression au même moment. On s’est apprécié, on jouait régulièrement ensemble et on représentait la section avec plaisir. On essayait de donner le maximum pour l’équipe et il n’y avait pas de lézard entre nous. Pour certaines équipes, c’était la gagne à tout prix. Ils ne faisaient jouer que les quatre meilleurs joueurs. Nous, on était cinq et on faisait tourner pour faire jouer tout le monde. On était surtout là pour nous amuser, même si on jouait pour gagner, et ça a fonctionné. »

L’année suivante, l’AS Hennessy récidive à Limoges et a surtout le plaisir de disputer une rencontre internationale face au vainqueur de la Coupe de Suède à Malmö. Une confrontation annuelle à l’époque entre les vainqueurs des deux coupes nationales. « On est allé les battre chez eux, et l’année suivante ils sont venus en France où on s’est à nouveau imposé, raconte-t-il. Cela fait partie des très bons souvenirs. C’était une petite fierté de représenter la France même si c’était à un très petit niveau. » Ces succès en équipe sont l’une des raisons de sa passion inaltérable pour la golf. « La saveur n’est pas la même en équipe. Quand on est tout seul, on peut laisser tomber si on joue mal. Là on est obligé d’essayer de rendre la meilleure carte possible, même si elle était pas bonne. C’était notre force, pas un ne lâchait même s’il jouait mal, il donnait tout pour l’équipe. »
La convivialité unique du golf d’entreprise
La retraite venue, Philippe Puissant ne pourra plus jouer avec l’AS Hennessy en compétition. Mais il ne compte pas lâcher le golf pour autant. « Je vais jouer de mon côté tant que je pourrai ! Ma femme joue aussi et on passe de très bons moments. Je vais avoir un peu plus de temps donc j’espère me rapprocher à nouveau de mon meilleur index (3). » de ses années en AS, il ne retient que du positif. « Cela m’a permis de rencontrer plein de personnes différentes, de sympathiser avec des gens intéressants que je n’aurais pas forcément connu par ailleurs. Cette convivialité, c’est ce qu’il y a de plus important. Le mois dernier, je disputais la Coupe des Présidents où j’ai retrouvé des joueurs que je connaissais depuis des années. On s’est rappelé nos bagarres d’avant, c’était très sympa. »

Cette ambiance est sans doute la force de l’AS Hennessy mais aussi du golf en entreprise en général. « C’est particulier, confirme-t-il. En club, il y a plus de jeunes qui ont de l’ambition et sont parfois trop sérieux. En entreprise, on joue pour gagner, on fait le maximum mais après c’est fini. C’est beaucoup plus convivial ! »
(source : https://www.ffgolf.org/…/Golf-d-entreprise-30-annees-avec-l…)

GRAND TROPHÉE GOLF LIONS

Grand soleil toute la journée pour cette compétition nationale avec une escale au trou N°9 en compagnie de l’équipe LIONS de Cognac.
La compétition s’est clôturée par une belle remise de prix riche en dotation des partenaires de la journée.
24 golfeurs sont repartis avec un lot, ainsi que les deux gagnants du coucours d’approche avec une invitation pour COGNAC BLUES PASSION.
Merci à toute l’équipe LIONS pour leur confiance cette année encore…
RESULTATS
Christophe Gilaud vainqueur en 1ère série NET
Roger Ngombet vainqueur en 2ème série NET
Remy RULLIER vainqueur en 3ème série NET

CONCOURS D’APPROCHE
Sylvie GROS & Mickael LE HIR

L’intégralité des droits de Compétition sera reversée à cette association.

LES DAMES DU GOLF DU COGNAC

Le jeudi 26 avril se déroulait la compétition Lady Bird au golf de la Vallade

Cette belle journée conviviale et ensoleillée a réuni 56 joueuses des deux Charentes pour un scramble à deux sur le parcours Pitch & Putt

Belle victoire en brut et en net de mesdames Desmarest et Mounier du golf de Saintes!
5ème place pour Nadine Veluzat et Irma WITTEVEEN
6ème place pour Dominique Damon et Bernadette CARPENTER

Bravo le Dames de Cognac !

Super journée à renouveler l’année prochaine!

COUPE HARMONIE 2018

COUPE HARMONIE 2018

Avec un soleil magnifique et 28°, la compétition HARMONIE AM-AM s’est déroulé le mardi 17 avril 2018 sur le parcours du GOLF DU COGNAC

Cette compétition se joue en Strokeplay brut et net, l’équipe est composée d’1 homme et 3 dames.

88 personnes participaient à cette rencontre et représentaient les clubs suivants : Ile de ré, La Rochelle La Prée, La Rochelle sud, Rochefort, l’Ile d’Oléron, La Vallade, Saintes, Niort, Mazières, Royan, La Palmyre et Cognac.

Le club de Cognac gagne les 2 premières places en brut :
1ère :      Pierre VINET
Anne BARBOTEAU
Gisèle VINET
Nicole ROY

2ème :     David RICHARD
Laetitia GAILLARD
Martine MILAN
Irma WITTEVEEN

1ER en net : le club de Rochefort
2ème en net : le club d’Oléron

Bravo à tous

Merci à tous de votre participation
Merci à Nicolas et son équipe, à Katia et Francis du PRO-SHOP, le restaurant du golf, les bénévoles pour leur aide.
Félicitations à David à David et son équipe terrain qui, malgré la météo épouvantable depuis quelque mois, nous permettent de jouer dans de bonnes conditions.

La journée conviviale c’est terminé autour du pot de l’amitié

Dominique DAMON (Responsable Dames)

SIMPLIFICATION DES RÈGLES DE GOLF TOUT CE QUI VA CHANGER EN 2019

Les nouvelles règles de golf n’entreront en vigueur que le 1er janvier 2019 mais le Royal and Ancient et l’USGA ont décidé de divulguer d’ores et déjà les 24 règles, qui remplaceront les 34 actuelles. Voici les principales solutions trouvées par les deux instances dirigeantes du golf mondial pour simplifier nos parties et les rendre plus ludiques, justes et accessibles à tous.
Publié le 22/03/2018 par J. Bissonnet // Source : Golf-Magazine.fr

BALLE PERDUE OU HORS-LIMITES : UNE RÈGLE LOCALE POUR SE DROPPER

Jusqu’à présent en cas de balle hors-limites ou perdue, vous deviez appliquer la pénalité de coup et distance, c’est-à-dire retourner au point précédent et ajouter un coup de pénalité à votre score. Désormais, si la règle locale est mise en pratique dans votre club, vous aurez comme option supplémentaire de pouvoir dropper une balle, en ajoutant deux coups de pénalité à votre score, à proximité de l’endroit où votre balle d’origine a été perdue ou est allée hors-limites. Ce qui pourrait, par exemple, être sur le fairway le plus proche… Cette nouvelle règle locale offre ainsi une facilité de jeu aux joueurs et permet aussi de gagner du temps, puisque le joueur n’est plus obligé de retourner au point précédent pour rejouer une balle. Cette règle ne sera bien sûr pas en vigueur chez les professionnels ou dans les épreuves amateurs de haut niveau.
DROP

Les premières réflexions tendaient à autoriser le drop depuis n’importe quelle hauteur, avec un minimum de 2 inches, soit 5 centimètres, au-dessus du sol. Finalement, les drops devront se faire à hauteur du genou et non plus de l’épaule comme aujourd’hui.
DOUBLE TOUCHE

La pénalité pour avoir touché deux fois la balle lors d’un même coup, ce qui peut arriver sur des chips notamment, sera supprimée. En cas de double touche, le joueur ne comptera qu’un seul coup.
DÉGAGEMENT

Il avait été question d’instaurer des longueurs standards (80 et 20 inches, soit 2 mètres et 50 centimètres) comme distances pour obtenir un dégagement. Mais pour des raisons évidentes de simplicité, (il aurait fallu que les golfeurs s’équipent tous d’un mètre…), on a gardé le club comme unité de mesure pour définir l’aire de dégagement. Mais dorénavant, les golfeurs qui devront se dégager soit à une longueur, soit à deux longueurs (selon les règles) pourront le faire avec le club le plus long de leur sac, hors putter. Auparavant, il fallait utiliser le club avec lequel on prévoyait de jouer le coup suivant…
BALLE DÉPLACÉE

Il n’y aura plus de pénalité pour avoir accidentellement déplacé une balle sur le green ou durant la recherche et de manière générale, le joueur ne sera pas considéré comme responsable d’une balle qui bougé sauf s’il est pratiquement certain qu’il en est à l’origine.
DRAPEAU

Il ne sera plus nécessaire d’enlever le drapeau ou de demander à ce qu’il soit pris en charge par un adversaire ou un co-compétiteur lorsque vous êtes sur le green. Si votre balle touche le drapeau restée dans le trou, il n’y aura aucune pénalité encourue.
MARQUES DE CLOU

Vous serez désormais autorisé à réparer tous les dommages sur le green, y compris les marques de clous, avant de jouer votre coup.
LIGNE DE PUTT

Toucher sa ligne de putt ne sera plus sujet à pénalité. Par contre, il devient interdit au caddy de se placer derrière son joueur pour vérifier son alignement avant de jouer et de manière générale que celui-ci puisse servir d’extension à sa ligne de jeu.
BUNKER

Il sera désormais possible d’enlever un détritus dans le bunker ou encore de toucher le sable avec le club ou la main et cela sans écoper d’aucune pénalité. Pour autant et afin de conserver un certain challenge au fait de jouer depuis un bunker, il restera interdit de poser le club sur le sable à proximité immédiate de la balle.

Une nouvelle option sera ouverte aux joueurs jouant depuis le bunker : s’ils déclarent leur balle injouable, ils pourront jouer leur coup suivant depuis l’extérieur du bunker en ajoutant deux coups de pénalité à leur score.
OBSTACLES D’EAU

Enlever un détritus d’un obstacle d’eau ou toucher l’eau ou le sol de l’obstacle ne seront plus pénalisables non plus. Le comité sera par ailleurs autorisé à marquer en obstacle d’eau une plus grande variété de zones : désert, jungle, pierres volcaniques… et de privilégier le marquage en obstacle d’eau latéral (piquet rouge) autorisant un dégagement latéral. Ceci afin de faciliter le jeu et d’accélérer la vitesse de jeu.
RYTHME DE JEU

Le temps de recherche d’une balle perdue sera désormais de 3 minutes contre 5 auparavant et chaque joueur aura désormais 40 secondes pour jouer son coup.
INTÉGRITÉ DU JOUEUR

Lorsque le joueur voudra relever sa balle pour l’identifier ou vérifier qu’elle n’est pas endommagée, il n’aura plus besoin de demander l’autorisation à son partenaire. Les nouvelles règles feront confiance aux joueurs, partant du principe que ceux-ci auront agi en accord avec les règles.

INITIATIONS GRATUITES 2018

Faites découvrir votre passion à vos proches, voisins ou collègues. Toute personne inscrite à une initiation bénéficiera de deux heures d’initiation, encadrée par Frédéric Le Gall ou Bruno Gentil, nos deux enseignants diplômés.
Les samedis suivants, de 14h à 16h :
  • 7 avril
  • 21 avril
  • 5 mai
  • 19 mai
  • 2 juin
Scroll to top